bon et mauvais gras coaching nutrition avec Vincent coach sportif à Poitiers

Vous entendez souvent dire que pour manger sain, il faut éliminer les matières grasses de votre alimentation ? Cette affirmation n’est pas entièrement vraie et nous allons vous expliquer pourquoi. Voici tout ce qu’il faut savoir pour distinguer le bon gras du mauvais gras et manger plus sain.

Le rôle des matières grasses dans l’alimentation

Contrairement à ce que l’on peut penser, il n’est pas souhaitable de se passer totalement de matières grasses. En effet, celles-ci jouent un véritable rôle et sont indispensables à l’équilibre nutritionnel.

Elles sont source d’énergie pour le corps, aident au fonctionnement du système hormonal et de l’appareil circulatoire et renforcent le système immunitaire, entre autres. Plutôt que d’essayer de les éliminer, mieux vaut donc favoriser les bonnes matières grasses au détriment des mauvaises.

Bon ou mauvais gras : de quoi s’agit-il ?

Il existe plusieurs sortes de matières grasses. Certaines sont bonnes pour l’organisme et d’autres ont des effets néfastes. Il faut ainsi savoir distinguer le bon du mauvais gras pour mieux les choisir afin de prendre soin de sa santé.

Les mauvais gras

Les mauvais gras sont les graisses saturées. Parmi elles, on trouve le beurre en premier lieu, mais aussi le fromage, le saindoux, les graisses animales et l’huile de palme. Les graisses transformées, appelées graisses trans, sont aussi du mauvais gras. On les trouve dans les produits industriels : plats cuisinés, gâteaux, chips… Le point commun de toutes ces graisses est leur aptitude à faire augmenter le taux de mauvais cholestérol dans notre organisme. Leur consommation en excès représente donc un danger cardiovasculaire.

Les bons gras

Les bons gras, au contraire des mauvais gras, ont une action protectrice bénéfique pour le cœur et les artères. Ils évitent notamment la formation de mauvais cholestérol et peuvent aider à réguler la tension artérielle. Il s’agit des acides gras polyinsaturés comme les Oméga 3 et 6, ainsi que les acides gras monoinsaturés comme les Oméga 9.

On trouve ces bons gras dans de nombreux aliments et surtout les poissons gras riches en Oméga 3 : hareng, maquereau, saumon ou truite. Les noix et certaines huiles végétales comme l’huile de tournesol, de soja ou de pépins de raison offrent aussi un bon apport en Oméga 3 et 6. Les arachides et les avocats sont pour leur part riches en Oméga 9.

Les alternatives au mauvais gras

Pour cuisiner sain, mieux vaut donc privilégier les bons gras et réduire la consommation de mauvais gras. Pour cela, il est possible de leur trouver des alternatives, parfois insoupçonnées. C’est le cas en pâtisserie où le beurre est remplaçable par des fruits ou des légumes en purée, dans de nombreuses préparations.

Dans les recettes de gâteaux, il est désormais courant de remplacer tout ou partie du beurre par de la compote de pommes, de la purée de courgette ou de carotte, ou encore des haricots rouges. Vous trouverez de nombreuses recettes healthy inspirées de ce principe sur le Web, pour réduire votre consommation de beurre. Découvrez aussi notre article sur les alternatives au sucre.

Comme le sucre, le gras est indispensable à notre santé, mais en consommer trop est néfaste. Il faut donc trouver le juste équilibre en réduisant les consommations de mauvais gras au profit des bons gras, plus protecteurs.

Vincent votre coach sportif et mental à Poitiers vous accompagne dans vos objectifs de remise en forme.

Découvrez nos astuces pour manger équilibré